Qu’est-ce que la kinésithérapie vestibulaire ?

Vous êtes souvent confronté à des problèmes de vertiges et des troubles de l’équilibre que vous souhaitez surpasser ? La kinésithérapie vestibulaire est la solution qui s’offre à vous. Il s’agit d’un des piliers dans la prise en charge des troubles du système vestibulaire. Il a pour but d’aider l’organisme à s’adapter à la perte de l’un de ses capteurs sensoriels normalement présent dans le vestibule. Le recours à cette pratique vous poussera à changer de référentiel pour adopter une nouvelle stratégie de l’équilibre et privilégier notamment la vue et la proprioception. Chez les patients séniors souffrant de sensations d’instabilité, la kinésithérapie vestibulaire diminue considérablement les plaintes et évite les chutes qui sont la deuxième cause de mortalité après les AVC. Pour mettre en pratique la kinésithérapie vestibulaire, les spécialistes font appel à divers procédés d’habituation, de substitution ou d’illusion sensorielles grâce à un ensemble d’exercices physiques et/ou de manœuvres instrumentales utilisant fauteuil rotatoire, rampes d’oculomotricité, générateurs de cibles optocinétiques et plateformes de posturologie entre autres.

La stimulation optocinétique

Lors de la mise en pratique de la stimulation optocinétique, le patient doit se tenir debout et garder son équilibre soit sur sol dur, soit sur tapis mousse. Devant lui, des points lumineux défileront. Basées sur l’utilisation des informations visuelles, ces stratégies permettent d’améliorer l’utilisation des entrées vestibulaires et donc garantir une certaine stabilisation.

Le fauteuil rotatoire

Assis sur un fauteuil rotatoire, le patient tourne à grande vitesse, vers la droite ou vers la gauche. On arrête brutalement le fauteuil et on demande au sujet de fixer une cible devant lui et de dire le temps à partir duquel la cible est fixe. Ces rotations d’accélérations rapides permettent de rendre symétriques les entrées vestibulaires.

La stimulation proprioceptive

Il s’agit d’une méthode qui consiste à placer le patient sur des tapis mousse sur lequel il devra apprendre à conserver son équilibre sur différentes plateformes mobiles telles que les plateformes Framiral, Equitest ou Satel. Cette technique de kinésithérapie vestibulaire vise alors à obtenir une compensation centrale face à un déficit vestibulaire, uni ou bilatéral, complet ou partiel.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *